22/03/2018

L'escalade de la course au Conseil d'Etat 2018.

 

 


 Intermède sportif au milieu des distractions chancelières de ces derniers jours !

 

Les dés sont lancés, la tension monte, les inimitiés sont palpables, les règlements de compte se multiplient, voici venue l’heure où caves et tontons flingueurs s’affrontent…

 Dernière épreuve des jeux électoraux de Genève 2018 : la course aux Suisses de l’étranger est lancée !

 

Ex abrupto, il est à noter que le MCG, fidèle à son catenaccio en jouant la défense à outrance derrière la ligne de but, semble avoir refusé de prendre part à cette épreuve.

 

Pour sa part, pensant partir tôt et prendre la tête pour contrôler la course en tête de peloton, le PS genevois n’a pas ménagé sa peine allant jusqu’à missionner ses petites mains pour franchir nuitamment la frontière, et aller, confier l’attentionné courrier destiné à nos compatriotes éloignés, daté du 14 mars et réceptionné le 21 suivant, à La Poste française de Saint Priest.

 A leur décharge, force est de reconnaître que la disparition progressive du service public postal helvétique faisait peser un risque quant au bon acheminement dudit courrier…

 

Malheureusement pour eux, le PLR, loin de faire confiance à la merveilleuse incertitude du sport avait pris les devant et devancé son illustre concurrent !

 En effet, celui-ci a multiplié les exploits !

 Par un heureux, pour ne pas dire curieux, hasard, le courrier estampillé PLR est pour sa part parvenu à ses destinataires dès le 14 mars, soit le jour même de la réception par nos compatriotes du matériel de vote.

 Sauf à introduire le courrier dans la même enveloppe que le matériel de vote, on n’aurait pas pu faire mieux !

 Mais là n’est pas le plus grand exploit du PLR, lequel a réussi à faire parvenir le 14 mars et donc l’avoir, au mieux, posté le 12 ou 13 mars, un courrier daté du… 16 mars !

 Ainsi donc le PLR va probablement réussir à donner raison au pronostic délicatement exprimé par la chancellerie dans son livret d’explication de vote…

 

Recours ou pas, le PLR prend ainsi une sérieuse option sur le PS en cette fin de saison, notons au passage que seuls ces deux concurrents semblent être parvenu, déjà un exploit, à franchir la qualification préalable à cette épreuve en obtenant le fichier des Suisses de l’étranger.

 

Il est à craindre que, finalement, en politique le mieux ne soit pas toujours l’ennemi du bien…

 

10:45 | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Commentaires

Mes votes se voient lourdement simplifiés, au vu des PLR kif-kif-PS faiseurs d'une République aux intérêts noyés dans ceux de leur grand-Genève, promoteurs d'une économie au surendettement hors contrôle, négationnistes de la simple appartenance politique Suisse de ce canton.

Écrit par : divergente | 22/03/2018

Excellent blog Thomas! Tu devrais mettre le lien sur ta page FB afin que tous tes amis puissent en prendre connaissance! Belle journée à toi!

Écrit par : Marie-Agnès Bertinat | 23/03/2018

Bravo pour la dose d'humour avec laquelle vous nous relatez ces faits!

Écrit par : Mario Jelmini | 23/03/2018

Les commentaires sont fermés.